Archive | avril 2014

Acrostiche “Françoise”

Acrostiche Françoise franchouillarde qui raffole des œufs brouillés riche de sous enfermés dans une cassette tel harpagon animée comme un escargot nudiste sans a priori calamiteuse comme Jane orgueilleuse comme un pou dingue des cuisines de buckingham palace inutile comme un portemanteau en goguette sotte mais avec génie énervée comme une poule en batterie

0 Commentaires

texte avec nombres

Il est haut comme trois pommes Il me fait faire ses quatre volontés Il faut que je lui répète dix fois la même chose Je ne le comprends pas toujours car il a un cheveu sur la langue Je lui ai acheté un costume trois-pièces aux Trois Suisse Il n’a pas voulu le mettre : […]

0 Commentaires

mot-valise avec queneau tardieu

Quedieu (queneau-tardieu) Que de non Que de non-dits Nom de Dieu Il se fait tard Queneau et Tardieu vont au lit avec chacun son livre Quedieu veillera tard  

0 Commentaires

Atelier Monaco 10.07.2013

Christiane nous a demandé de regarder des photos accrochées représentant des fenêtres et d’écrire un texte Il fait nuit noir dans la pièce où l’on m’a enfermé. Je suis attaché sur un lit avec une camisole, me semble-t-il. De temps à autre, quelqu’un entre, je ferme les yeux comme si je dormais.On me dénude le […]

0 Commentaires

Atelier Sophie 26.1.2014

Tautogramme Philippe était un philosophe farfelu, à ses heures philathéliste, un peu fou qui faisait de la philosophie. De par sa fonction, il écrivait, au feutre, des formules factices sans fond, le plus souvent, des foutaises ,Il lui manquait une phalange, souffrait d’une phtisie bulbaire d’où sa phobie de la lumière, d’un furoncle à la fesse […]

0 Commentaires

Acrostiche “punaises”

Pénélope tricote sans fin Ulysse navigue sans boussole Noémie pedale dans la choucroute Alice vit toujours au pays des merveilles Irma la douce l’a rejointe Sumatra les verra-t-elle un jour arriver se baigner Iphigénie est devenue prêtresse Sénèque écrit ses lettres à lucilius

0 Commentaires

la quinzaine des poètes

Texte inspiré des vers de Guillaume Apollinaire « Lundi rue Christine » Calligrammes, 1918 : La mère de la concierge et la concierge laisseront tout passer La mère de la concierge et la concierge te laisseront passer tu peux venir rester repartir tu es libre je suis libre nous sommes libres viens puisque je te dis que […]

0 Commentaires

Mon truc en plume |
Bac en approche ! |
Prosecombat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | François Lagahe
| Enfantperdu
| Danielleduchefdelaville